Agrandir Diminuer Imprimer la page Envoyer par courriel  
 

Campagnes d’évaluation

Les établissements de recherche et d’enseignement supérieur signent un contrat avec l’Etat. Etabli pour quatre ans avant 2011, ce contrat est désormais fixé pour cinq ans. Plus de 200 établissements étant engagés dans cette démarche contractuelle, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche les a répartis en 5 vagues géographiques.

Celles-ci sont désignées par la lettre « A », « B », « C », « D » ou « E » associée à l’année de début et de fin du contrat (ex. : Vague A de contractualisation 2016-2020 évaluée en 2014-2015).

L’AERES a défini un cycle de campagnes d’évaluation calquées sur cette répartition. Tous les ans, l’agence évalue les établissements d’une même vague, l’année précédant leur négociation contractuelle avec leur ministère de tutelle, de façon à offrir aux deux parties une base d’analyse et de dialogue partagée.

Ainsi, l’agence a réalisé, depuis son installation en 2007, les campagnes d’évaluation des établissements de :

  • la vague B de contractualisation 2008-2011 évaluée en 2007
  • la vague C de contractualisation 2009-2012 évaluée en 2007-2008
  • la vague D de contractualisation 2010-2013 évaluée en 2008-2009
  • la vague A de contractualisation 2011-2014 évaluée en 2009-2010
  • la vague B de contractualisation 2012-2016 évaluée en 2010-2011
  • la vague C de contractualisation 2013-2017 évaluée en 2011-2012
  • la vague D de contractualisation 2014-2018 évaluée en 2012-2013

Elle conduira les campagnes d’évaluation des établissements de :

  • la vague E de contractualisation 2015-2019 évaluée en 2013-2014
  • la vague A de contractualisation 2016-2020 évaluée en 2014-2015

Chaque campagne se caractérise par l’évaluation intégrée des formations, des unités de recherche et des établissements par les trois sections d’évaluation de l’agence.

En dehors de ces vagues contractuelles, l’AERES réalise chaque année un programme complémentaire d’évaluation d’organismes de recherche, et de formations ou d’établissements à la demande d’autres ministères ou d’autorités compétentes à l’étranger.