Comprendre le fonctionnement d’une trottinette électrique en 2 minutes

Reines de la course rapide et excellente solution pour se sauver des embouteillages, les trottinettes électriques occupent aujourd’hui une position de choix dans la hiérarchie des moyens de déplacement en France. Si vous envisagez rejoindre le club fier des propriétaires de ces moyens de déplacement, vous devez peut-être chercher à comprendre comment fonctionne une trottinette électrique. Et puisqu’un peu de lumière ne nuit pas, nous vous apportons la réponse à cette question ici.

Les composantes utiles au fonctionnement d’une trottinette électrique

Pour en savoir plus sur comment fonctionne une trottinette électrique, nous allons adopter une méthodologie assez simple et pratique : connaitre les différents éléments qui composent l’engin. Pour cela, nous irons ensemble à la découverte de ses composantes techniques essentielles et à mesure que nous les présenterons, vous allez comprendre le fonctionnement d’une trottinette électrique et ses avantages.

En effet, sur le plan technique, une trottinette électrique est principalement caractérisée par une batterie, un moteur, des systèmes de freinage et d’accélération. C’est sur ces composantes que nous allons nous focaliser pour vous expliquer comment fonctionne une trottinette électrique.

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

La batterie

C’est la centrale énergétique de votre véhicule sur deux roues. C’est elle qui alimente son phare, son feu arrière, l’éclairage LED de son écran et donne l’impulsion électrique pour faire tourner son moteur. Mais connaître le rôle de la batterie ne suffit pas pour comprendre le fonctionnement d’une trottinette électrique. Il faut aller vers les autres éléments.

Le moteur

Ici, vous allez mieux comprendre comment fonctionne une trottinette électrique. Sur les modèles classiques, c’est l’un de vos pieds qui joue le rôle du moteur.

Même si cela peut être très amusant sur les courtes distances, vous pourriez ressentir de la fatigue et de l’engourdissement dans vos jambes sur les trajets plus longs.

Dans le cas de la trottinette électrique, dès que l’engin est mis sous tension, le moteur fait tourner la courroie qui fait à son tour tourner la roue arrière et celle-ci, au contact du sol, fait déplacer l’engin et l’utilisateur avec, à mesure que celui-ci actionne la commande d’accélération.

La commande d’accélération

composants-trottinettes-electriques

Savoir comment fonctionne la commande d’accélération éclaircit davantage votre compréhension quant au fonctionnement d’une trottinette électrique. C’est grâce à cet élément que vous parvenez à déterminer la vitesse à laquelle la trottinette roule. Tant que vous appuyez dessus, l’engin accéléra jusqu’à atteindre sa vitesse maximale généralement comprise entre 25 et 60 km/h, selon la puissance du moteur et en fonction du poids du conducteur.

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

À mesure que vous accélérez, il est important d’avoir une prise solide sur le guidon pour imposer la direction de votre choix à l’engin. Certains modèles sont équipés d’un compteur de vitesse à l’écran, ce qui vous permet de lire la vitesse à laquelle vous roulez et de l’ajuster au besoin.

Pour comprendre le fonctionnement d’une trottinette électrique, il faut aussi savoir que ces engins sont parfois équipés de plusieurs modes de conduite. Chaque mode sélectionné indique à la trottinette la vitesse à laquelle elle doit rouler. Par exemple, si vous voulez économiser la batterie, vous pouvez faire fonctionner votre engin en mode économie. Ces fonctionnalités accompagnent en général les modèles qui ont un écran LCD.

Pour finir, nous allons aborder la question du freinage. Comment cela se passe-t-il ?

Le système de freinage

S’il y a un système d’accélération, il va sans dire qu’il faut un système de freinage. Cela fait partie des éléments qui permettent de comprendre véritablement comment fonctionne une trottinette électrique.

On distingue plusieurs systèmes de freinage selon les modèles.

  • Le frein à tambour : C’est un système de freinage très simple, mais tout aussi efficace. Pour l’utiliser, il faut appuyer sur le carter. En général, celui est situé juste au-dessus de la roue arrière.
  • Le frein « classique » : Si vous avez déjà vu des vélos classiques, alors vous connaissez ce système de freinage. Il est très performant et permet d’arrêter efficacement l’engin. Intégré à la roue avant ou arrière, on l’actionne en appuyant sur une gâchette disponible sur le guidon.
  • Le frein moteur ou électrique: Tout comme le frein au pied, on l’actionne en appuyant sur une gâchette située sur le guidon de l’engin. Il faut remarquer qu’il est quelque peu moins efficace que les deux modèles de frein précédents.

Voilà les trois systèmes de freinage qu’il faut connaître pour avoir une connaissance holistique du fonctionnement d’une trottinette électrique. Toutefois, ces engins peuvent aussi être équipés d’un frein d’urgence. Celui-ci doit souvent être couplé à un frein à tambour ou à un frein au pied pour permettre un freinage plus efficace. Sinon, son rôle est principalement de réguler la vitesse de l’engin, chose que les meilleures trottinettes électriques intègrent.

Nous espérons qu’il vous est maintenant plus facile de comprendre comment fonctionne une trottinette électrique dans son ensemble. La prochaine fois que vous verrez ou empoignerez un tel engin, vous serez certainement plus averti !

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire