Neuf fournisseurs VPN menacés de blocage par la Russie

On sait depuis quelques années que la Russie n’est pas trop favorable à la confidentialité en ligne. D’ailleurs, c’est l’un des pays réputés pour surveiller les activités de sa population sur internet. Aujourd’hui, neuf fournisseurs VPN, la seule solution pour avoir une confidentialité sur la toile, sont menacés d’être bloqués en Russie. Mais quel est le problème et surtout quel pourrait être l’issu ? C’est le sujet que nous allons aborder dans cet article.

Le VPN : c’est quoi ?

Pour comprendre pourquoi neuf fournisseurs VPN sont menacés d’expulsion en Russie, il faut d’abord comprendre le fonctionnement de cet outil. Alors, qu’est-ce qu’un VPN et quel est l’internet d’en utiliser ?

Le VPN est un réseau privé d’envergure mondiale. Il est composé de serveurs installés dans des pays différents et qui sont interconnectés par des systèmes de tunneling très sécurisé.

En utilisant un VPN, un internaute peut passer incognito sur la toile en empruntant provisoirement l’adresse IP d’un serveur. Il échappera ainsi aux surveillances des autorités et d’autres entités surveillant internet.

Changer d’adresse IP permet aussi de changer de localisation sur internet. Si par exemple vous vous trouvez en Russie, vous pouvez vous connecter à un serveur VPN se trouvant en France, obtenir une adresse IP française et être localisée dans l’Hexagone. Ainsi, vous allez pouvoir accéder à des sites et des services qui ne sont pas censés être disponibles en Russie.

Pourquoi la Russie bloque-t-elle les VPN ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais la Russie n’a jamais été pour la liberté d’expression. Sur le site Developpez.com d’ailleurs, on peut clairement lire que « le Parlement russe avait promulgué deux nouvelles lois qui permettraient aux autorités de sanctionner les personnes condamnées pour avoir manqué de respect envers le gouvernement et d’avoir diffusé de fausses nouvelles en ligne ». Et le VPN dans tout ça ?

En fait, en utilisant un VPN, il est possible de partager des infos sur internet en tout anonymat. Les autorités et le gouvernement russes perdront alors la main et ne pourront plus contrôler ce que font les internautes sur la toile.

En d’autres termes, l’utilisation d’un VPN permettra tout simplement à la population de retrouver la liberté d’expression. D’ailleurs, les internautes du pays pourront aussi accéder librement à des sites et des services web qui sont bloqués sur le territoire. Et c’est de là que vient le problème.

Les fournisseurs VPN bloqués

Ainsi donc, la Russie a sommé à 10 fournisseurs VPN de bloquer l’accès des utilisateurs à une liste de sites internet. Sauf que parmi les 10 fournisseurs concernés, seul un a accepté de suivre le mouvement.

Il s’agit de Kaspersky Secure Connection qui est d’ailleurs d’origine russe. Les utilisateurs de ce fournisseur VPN ne pourront donc plus accéder à la liste de sites prédéfinie par le gouvernement russe.

Ainsi, la Russie se voit obligée de bloquer les 9 fournisseurs VPN restants, à savoir NordVPN, HideMyAss, VPN Hola, OpenVPN, VyprVPN, ExpressVPN, TorGuard, IPVanish et VPN Unlimited. Une décision qui prendra effet courant juillet 2019 d’après les informations que nous avons reçues.

Quel impact aura cette décision ?

Avant tout, il faut savoir que le gouvernement russe aura du mal à bloquer tous ces fournisseurs VPN. Si l’on prend l’exemple d’ExpressVPN qui a actuellement plus de 3000 serveurs actifs ou de NordVPN qui détient le record avec plus de 5300 serveurs déployés, il sera difficile de bloquer tous ces serveurs.

D’après notre expérience, nous pensons que le gouvernement russe ne pourra bloquer que les serveurs se trouvant sur son territoire. Or, si c’est le cas, rien n’empêche les internautes russes d’utiliser ces VPN.

La seule chose qui va changer c’est que les fournisseurs concernés ne couvriront plus la Russie. Il sera alors impossible d’obtenir une adresse IP en Russie. Par contre, l’inverse sera toujours possible. Il sera toujours possible d’obtenir une adresse IP française ou américaine depuis la Russie pour avoir plus de liberté sur internet.

C’est en tout cas ce que nous pensons. Après, nous vous informerons de ce qu’il en est réellement si jamais nous avons tort. Dans tous les cas, la liste des fournisseurs VPN existants est longue. S’il s’avère que ces 9 VPN seront effectivement bloqués en Russie, nous vous proposerons d’autres alternatives, soyez en certain !

Le meilleur VPN pour la Russie : ExpressVPN

1 commentaire
  1. À mon avis les vpn encore autorisés sont ceux qui ont décidé de se soumettre aux lois Russes… par exemple NordVPN qui a rejeté les exigences du gouvernement russe…

    Laisser un commentaire