Avis sur la Inokim Light 2 Super – Test de la trottinette réalisé en 2021

En ce moment, l’offre de trottinettes électriques est considérable. De la Xiaomi à la E TWOW en passant par la Ninebot ou même la Egret, la concurrence n’est pas de tout repos. Les modèles se dévoilent, certains reprenant les forces des modèles préexistants, avec des incréments qui font toute la différence. Toutefois, il y en a parfois qui, sur certains paramètres, ne valent pas du tout le détour. C’est pour vérifier ces détails que nous entreprenons cet avis sur la Inokim Light 2 Super, un modèle qui a vu le jour au cours de l’année 2021.

Vous y découvrirez tout ce qu’il faut pour savoir ce que vaut cette trottinette électrique. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Les modèles recommandés par la rédaction :

Le genre de moteur que l’on adore

La performance d’une trottinette électrique dépend en majeure partie de la qualité de son moteur. C’est à ce paramètre que nous nous sommes intéressés pour commencer notre test de la Inokim Light 2 Super. Et voici ce qu’il en est.

Le deux roue est propulsé par un moteur synchrone qui a été développé par les techniciens du fabricant. Il a été fabriqué avec une tension d’alimentation de 36 Volts et est capable de générer une puissance nominale de 350 W. C’est sans doute grâce à cela que l’engin arrive à supporter 100 kg de charge.

Mais il y a plus intéressant à savoir sur ce moteur. Le fabricant y a incrusté un système de récupération de l’énergie cinétique libérée lors du freinage. Plus loin, dans cet avis sur la Inokim Light 2 Super, nous verrons en quoi ce paramètre est important.

Il faut aussi rappeler que le moteur ne se met en marche que si les roues de la trottinette électrique sont en mouvement. Après avoir démarré l’engin, l’utilisateur devra donc se servir de son pied pour lui impulser un mouvement afin que le moteur démarre. Ensuite, ça y est !

A ce niveau, on a déjà une idée de la performance de cette trottinette électrique sur une voie plane. Mais tout ne dépend pas que du moteur, puisqu’il ne fonctionnera que sous l’impulsion de l’énergie accumulée dans la batterie. C’est donc de la batterie que nous parlerons dans la suite de cet avis sur la Inokim Light 2 Super.

Une batterie plus que satisfaisante

Avis-Inokim-Light-2-Super

Vous l’avez peut-être deviné. La batterie de ce modèle est du Lithium-ion. Sa capacité est de 10,4 Ah, ce qui lui permet d’offrir une autonomie de 30 km. Et cette batterie a une particularité. C’est de cela dont nous vous parlions un peu plus tôt dans la section précédente de cet avis sur la Inokim Light 2 Super.

Le système de récupération d’énergie dont le moteur de la trottinette électrique est équipé permet de prolonger l’économie de la batterie. Comment, vous dites-vous ?

A chaque fois que le conducteur freine, l’énergie cinétique libérée par le mouvement est automatiquement récupérée, convertie en énergie électrique puis stockée dans la batterie dont l’autonomie se prolonge ainsi.

D’autre part, il faut rappeler qu’une charge complète durera entre 4 à 5 heures. Ce n’est pas très important, même s’il faut admettre que nous ne serons pas contre une durée de recharge un peu moins longue.

Découvrir la Inokim Light 2 Super >

Trois modes de vitesse

A plein régime, le moteur parvient à imprimer aux deux roues, une vitesse qui peut aller jusqu’à 35 km/h. Si vous roulez sur des voies privées, vous pourrez facilement atteindre les 35 km/h.

Toutefois, il est possible de choisir entre trois modes de vitesse compris dans l’intervalle 6 – 35 km/h :

  • le mode 1 qui offre une vitesse de pointe maximale de 10 km/h ;
  • le mode 2 qui offre une vitesse maximale de 70 % de la vitesse de pointe que vous aurez préalablement définie dans les paramètres de l’engin. A titre illustratif, si vous aviez paramétré une vitesse de pointe de 30 km/h, le mode 2 vous maintiendra à une vitesse maximale de 21 km/h ;
  • enfin, le mode 3 qui fait rouler la trottinette électrique à la vitesse de pointe prédéfinie dans les paramètres.

Nous avons également remarqué lors de notre test de la Inokim Light 2 Super, que le modèle est équipé d’un régulateur de vitesse qui permet de contrôler la vitesse de façon automatique à mesure que l’on avance. Toutefois, il faut, pour utiliser cette fonctionnalité, l’avoir préalablement activée au niveau de la console LCD.

Par ailleurs, on peut décider de contrôler soi-même la vitesse du deux roues en appuyant sur l’accélérateur placé juste au niveau du pouce du conducteur.

Un très bon confort d’utilisation

Trottinette électrique-Inokim-Light-2-Super_3

Bien qu’ils soient souvent peu mis en évidence par rapport à d’autres composants, les pneus définissent en grande partie le confort de conduite.

Ici, le fabricant a prévu des pneus gonflables de 8,5 pouces (203 millimètres). C’est un des facteurs que nous avons quelque peu déplorés lors de notre test de la Inokim Light 2 Super.

Avec deux pneus gonflables, l’utilisateur est plus vulnérable aux risques de crevaison. Toutefois, la taille des pneus, ajouté au design compact de l’engin promet à l’utilisateur, stabilité et équilibre optimal sur n’importe quel type de chaussée.

Par ailleurs, ce modèle est conçu avec un système de freinage à tambour à l’arrière et un système de freinage magnétique à l’avant. C’est assez impressionnant. Ce mélange permet de bénéficier d’un freinage très efficace.

Pour finir, nous avons apprécié le mécanisme de pliage de l’engin. Il est rapide, sécurisé et très ergonomique. Déjà, les dimensions du deux roues sont de 106 x 110 x 47 cm quand on le déplie et de 96 x 18 x 37 cm quand on la plie.

De plus, son guidon est pliable, ce qui améliore sa portabilité. Pour un meilleur confort, le guidon est revêtu d’antidérapant EVA.

Le poids de la trottinette électrique est de 13,7 kg. Même si ce n’est pas négligeable, ce n’est pas grande chose, comparé au 16 kg de la Speedway Mini 4 Pro par exemple.

Nous clôturons cet avis sur la Inokim Light 2 Super en vous annonçant qu’elle est équipée d’un accélérateur et d’un écran LCD multifonctions qui affiche entre autres la vitesse, la distance parcourue, le niveau de la batterie, le mode, etc.

En apprendre plus sur la Inokim Light 2 Super

Quelques défauts relevés sur cette trottinette électrique

Avis-Inokim-Light-2-Super_2

En dépit des nombreuses qualités révélées par notre test de la Inokim Light 2 Super, il faut reconnaître que pour les 4 à 5 heures nécessaire pour recharger complètement la batterie sont un peut longues. Pour relativiser, cela reste malgré tout assez correct.

De même, on aurait bien apprécié que les pneus ne soient pas des gonflables, du moins pas les deux. Le risque de crevaison n’est donc pas négligeable.

Conclusion

A cette étape, on a plus de mal à donner un avis sur la Inokim Light 2 Super. Cette trottinette électrique est un bon choix pour les personnes qui ont besoin d’un deux roues malléable et adapté à tous les types de trajets.

De plus, ses roues sont gonflables. Même si c’est un petit problème en raison du risque de crevaison, cela permet de bénéficier d’une très bonne adhérence sur les voies en automne comme en été.

Faut-il parler de son autonomie sur 30 km et de ses modes de vitesses compris entre 6 et 35 km/h ?

Ou faut-il encore parler du système de récupération d’énergie grâce auquel chaque freinage permet de prolonger l’autonomie de la batterie de la trottinette électrique ?

Et son moteur Hub qui offre une très bonne capacité de traction ? Il y a mille et une raisons de s’offrir ce deux roues comme ovus pouvez le voir. Et si vraiment vous êtes hésitant, vous pourrez toujours vous rabattre sur les meilleurs vélos électriques du moment.

Acheter la Inokim Light 2 Super >

1 commentaire
  1. Bonjour,
    je tiens à partager mon expérience de cette trottinette d’un ou deux avantages/défauts non cité ici.
    Avant tout je tiens à préciser se base sur une expérience assez importante, j’ai commencé il y a 4 ans avec la light 1 (la version à un frein) ou j’ai fais + 3000 km cumulé en 2ans puis en novembre 2019 j’ai acquis cette version et j’ai depuis fais +1600km (prendre en compte la non utilisation cause covid). Bien maintenant que vous savez que j’ai de quoi étayer mes propos allons-y.

    Tous d’abords un point SUPER important jamais citer, comment changer la chambre à air, habituellement c’est le même procédé que pour un vélo mais ici c’est plus simple car il suffit de dévisser les 6 vis et on peut démonter la roue arrière en 4 parties (jante – pneu – chambre à air – jante accrochée au moteur), il es donc beaucoup plus facile d’effectuer le changement
    malgré un poids de 12-13kg elle est aussi très robuste
    enfin un dernier avantage qui est plus de l’ordre d’un détail mais qui peut apporter un certain confort de temps en temps. si vous revenez sur la photos de la roue arrière vous pouvez voir que vous avez encore un morceau du plateau ce qui vous permet de placez vos pieds si le plateau principale est occupé par vos valises (je peux en calé 2, une valise taille soute et une valise sabine)

    maintenant les défauts non cités :
    1) au niveau du guidon, les écrous rouges qui permettent lorsqu’on les dévisses de plier les manettes, ils se dévissent TRES facilement, perso j’ai mis du frein filet afin de ne pas les voir se barrer
    2) les câbles reliant le tous, MON DIEU C’EST FRAGILE, alors les câbles dans le guidon, si vous souhaitez vous assurez aucun pb alors abandonné la volonté de rabaisser le guidon en position basse car plus vous le faite et plus le risque d’un pb s’accentuera, en 4 ans j’ai du passer au SAV pour ce pb 8 fois (2 fois/ans), coté loupiote si ya une erreur de qualité alors vous pouvez être sur que le fils (arrière dans mon cas) viendra frotté la roue et donc à long terme faire fondre la gaine plastique.
    3) l’éclairage avant, éclairage grand angle mais porté faible (1m max pour lumière correct)
    4) manque d’amortisseur, je dis ça car même si c’est pneu gonflé lors des passages de trottoir c’est la chambre à air qui subit tout, en 4ans je n’ai JAMAIS crevé à l’avant c’est toujours à l’arrière, les amortisseurs aiderait énormément à la durabilité des chambres à air
    5) enfin le cout des pièces détaché, chez le fabricant compté 15€/chambre à air + 15€ de livraison

    avec ces données supplémentaires j’espère que cela aidera à votre choix

    Laisser un commentaire

    AERES-Evaluation