Gyroroue ou trottinette électrique : quel choix faut-il privilégier ?

Beaucoup de personnes se posent cette question sans pour autant trouver la bonne réponse. Que choisir entre une monoroue et une trottinette électrique ? Nous avons donc décidé d’apporter ce qui s’apparente à un élément de réponse ou tout au moins un début. Nous allons dans cet article passer en revue les différents avantages qu’il y a entre les deux afin de vous aider à choisir. Alors, gyroroue ou trottinette électrique ? Laquelle vous séduira ?

La maitrise

Quand on parle de maîtrise, il s’agit tout simplement de savoir lequel des deux appareils se laisse conduire facilement. Gyroroue ou trottinette électrique ? On vous répond que c’est la seconde. En effet, il n’est pas rare de voir des enfants en faire usage alors que cela n’est pas vérifié avec l’autre comme nous le stipulions dans notre avis et test de la InMotion V10.

Pour mieux étayer ce que nous disons, il faut ajouter que le monocycle se conduit sur un jeu perpétuel d’équilibre entre la force motrice de l’engin et votre poids personnel. Il n’est pas évident de se retrouver dans cet échange.

Le confort de conduite

Sur la question du confort de conduite, où se trouve l’avantage ? Encore du côté de la « deux roues ». En effet, il suffit de monter sur le plateau et de se laisser porter par la machine. Elle se conduit presque de la même manière qu’une moto, à la seule différence qu’on est debout.

A l’opposée, le risque de tomber et de se blesser est omniprésent avec l’autre. Donc gyroroue ou trottinette électrique avec en fond de toile le confort de conduite, on penche inexorablement pour la seconde option, beaucoup plus sécurisante que l’on soit amateur ou plus aguerri.

L’autonomie

Quel choix faire entre un engin à une roue et un autre à deux roues pour aller le plus loin possible ? Ici, ce qu’on peut dire avec certitude, c’est que les fabricants se sont sérieusement talonnés au point où les deux types de machines en sont à offrir la même performance.

Donc d’un côté comme de l’autre on trouve des appareils dotés d’une faible autonomie (20 à 30 km), et pour autant, on en trouve capable de vous aider à parcourir jusqu’à 80 ou 100 km.  Ceci dit, pour savoir que choisir entre l’un ou l’autre, ce n’est pas sur l’autonomie qu’il faudra mener la réflexion.

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

La vitesse

À quoi peut-on s’attendre en ce qui concerne la vitesse maximale quand les deux sont à égalité sur celle de l’autonomie. Tout simplement au même résultat. La gyroroue ou la trottinette électrique, les deux sont capables d’une vitesse maximale de 45 km/h comme l’a prouvé notre test complet de la InMotion V8.

Ce niveau de vitesse est aussi atteint par les vélos à assistance électrique. Tout ceci pour dire que ce n’est pas ici que nous aurons une réponse qui pourra départager les deux. Mais peut-être que cela se fera dans le paragraphe suivant qui prend en compte les fonctions des deux appareils.

Les fonctions

Au niveau des fonctions, que ce soit la gyroroue ou la trottinette électrique, généralement on observe les mêmes. Bluetooth, plusieurs niveaux de vitesse, différents modes de conduite… Mais qu’à cela ne tienne il n’y a pas match nul ici, car la trottinette électrique s’impose.

Il existe au moins une fonction qu’on ne retrouve pas chez le gyropode. Il s’agit de l’agréable fonction « piéton ». Avec elle, il est possible d’avancer à une vitesse automatique de 6 km/h, ce qui est plus qu’utile pour les balades. Ainsi, de la gyroroue ou la trottinette électrique on sait de quel côté se trouve l’avantage sur ce point.

Utilisation

Gyroroue ou trottinette électrique

D’une gyroroue ou d’une trottinette électrique, la dernière aura plus sa place dans une famille. La roue à un usage un peu trop personnel, ce qui risquerait de gâcher un peu le plaisir ludique que l’on peut avoir en disposant de ce type de matériel.

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

Le rangement

Et on continue pour nous intéresser au rangement. De quel côté penche la balance ? On dira sans équivoque du côté de la monoroue en raison de sa compacité.

Mais cela ne signifie aucunement que sa concurrente est encombrante. Il y a des modèles qui ne pèse que 9 kilos tandis qu’il vous sera littéralement impossible de trouver un monocycle pouvant afficher un poids pareil.

Ce qui fait que dans la pratique, l’engin à deux roues reste beaucoup plus avantageux que la monoroue. Il est facile de le transporter sous le bras partout où on se rend. Et on vous garantit que ce ne sera pas le seul point qui vous poussera à choisir le second, entre une gyroroue et une trottinette électrique.

Le prix

Où investir entre une monoroue et une trottinette électrique ? Vous voulez qu’on vous dise ? C’est simple. Lorsqu’on fait un petit tour des produits qui sont proposés, gyroroue ou trottinette électrique, et même VAE si vous voulez, pour nous la question ne se pose même pas.

Pour un monocycle, vous devez avoir un minimum de 600 euros sur vous avant de pouvoir vous équiper d’un matériel entrée de gamme qui ne va même pas vous satisfaire comme vous le souhaitez. C’est encore pire avec les VAE dont les prix débutent avec 1000 euros très souvent.

La solution la moins chère est résolument celle de la trottinette électrique avec laquelle on s’en sort avec un produit de 250 euros en entrée de gamme, parfois même avec moins. En plus, c’est un appareil qui satisfait facilement, tant il n’est pas poussé sur le high-tech comme l’est le monocycle.

Quel choix faire ? Gyroroue ou trottinette électrique ?

Lorsqu’on fait le point, arrivez-vous à vous décider ? Gyroroue ou trottinette électrique ? Pour ce qui est de savoir lequel est deux propose le plus grand avantage, il s’agit de la seconde, c’est certain. Vous n’aurez pas à passer des jours à apprendre comment jouer de la pendule inversée.

Avec l’autre, vous achetez votre produit aujourd’hui et vous vous mettez à fond automatiquement. Vous pouvez même conduire de la boutique pour rentrer chez vous. Ce qui ne sera pas forcément le cas avec le gyropode pour lequel vous aurez besoin de prendre des cours avant ou après achat.

Est-ce qu’on vous a aidé à savoir entre une gyroroue ou une trottinette électrique, laquelle choisir ? Si la réponse est toujours non, alors vous devez peut-être prendre conseil chez un spécialiste ou laisser votre cœur décider pour vous en consultant par exemple notre avis sur la Xiaomi M365 Pro.

Dans tous les cas vous l’aurez compris, gyroroue ou trottinette électrique, le choix du second nous semble beaucoup plus raisonnable.

Découvrir les trottinettes électriques chez Weebot >

2 Commentaires
  1. Bonjour,

    Article intéressant mais pas 100% objectif.
    Je souhaiterais apporter quelques informations additionnelle :
    Le prix, sur du produit pas cher la trottinette est moins chère. Dès qu’on parle de modèles milieu et haut de gamme, la gyroroue devient plus abordable (2800 euros pour une Gotway Monster contre 3500€ pour une dualtron Thunder).
    Sur une gyroroue on ne vise pas forcément le haut de gamme pour la vitesse mais aussi pour l’autonomie et la sécurité. Sur une seule roue, plus le moteur est puissant, moins on n’a de chance de chuter en cas d’obstacle.
    Rangement : les roues sont plus lourdes que les trott les moins chères. Ceci étant, de par son coté ultra compact et un trolley présent sur la plupart des modèles, la roue est ultra pratique pour l’intermodalité, elle ne prend pas plus de place qu’une valise à trolley…
    Fonctions : « la fonction piéton », il est très facile de gérer sa vitesse et de se déplacer à 6km/h, quelle est l’intérêt de cette fonction ? On ne rencontre pas les mêmes problématiques avec une roue et une trott, est-ce qu’on peut comparer tous les points ?!?
    Vitesse : 45km/h n’est pas une vitesse atteignable de série ni en sécurité avec une inmotion V8, j’en parle en connaissance de cause car j’en ai possédé une, c’était ma première roue. Elle peut aller d’origine à 30km/h max, des applications type Darknessbot permettent de débrider à 35. Aller plus vite ne peut pas se faire avec le firmware d’origine ou sans apporter des modifications à l’engin. Ce qui au passage est illégal et n’est pas une bonne idée du point de vue de la sécurité à moins de chercher le record sur terrain privé.
    Confort de conduite : le risque de tomber et de se blesser n’est pas omniprésent sur la roue. Il est d’ailleurs probablement moins important grâce à la taille des roues (14 à 22 pouces, sauf quelques rares modèles ultra spécifiques). Une fois l’engin lancé, on est comme sur un rail, ça ne bouge absolument pas. Lâcher le guidon ou tourner un peu sec avec une trott et c’est la gamelle assurée (au moins sur les petits modèles).
    La roue est un engin qui nécessite de l’entrainement, c’est un fait. Une fois maitrisé cet engin permet de se déplacer sur toute sorte de terrain et de faire du offroad (en mode 4×4, dans les bois, les trous, lles cailloux, la boue). La plupart des chutes sont liés à à un mauvais usage ou à l’utilisation d’un engin non adapté. Les roues pas chères sont généralement bonnes pour l’apprentissage. Les roues haut de gamme (grande batterie et moteur puissant) sont mieux adaptées aux déplacements plus longs et supportent sans problème les obstacles et petites erreurs de conduite. Après avoir vu et expérimenté les trous, nids de poules ou un trottoir pris de face, j’affirme qu’on peut franchir pratiquement n’importe quoi avec la roue adaptée. Est-ce qu’on peut faire ça en trott ? Je doute…
    C’est très important de se rappeler que sur une seule roue il est nécessaire de conserver une marge de sécurité la plus importante possible car le moteur sert en premier pour l’équilibre et en second pour avancer.
    Sur la question du confort je trouve détestable la position de conduite « un pied devant l’autre » de la trott, en gyroroue la position est identique à celle de la station debout.
    En trott, en particulier sur les petits modèles, attention aux freinages impromptus ! Sinon c’est le soleil assuré. Ceci ne peut pas arriver sur une gyroroue ! Pour freiner on se penche en arrière, plus on penche, plus ça freine, moins on risque d’être projeté en avant.
    Le passage d’obstacles imprévus se fait grâce à la réserve de puissance, d’où la nécessité de garder une marge importante.
    La maitrise : ça nécessite un apprentissage. J’ai vu des enfants de 6 ans utiliser une gyroroue. Plus l’apprentissage se fait tôt, plus c’est rapide. Une fois le concept d’équilibre maitrisé il est aussi facile d’utiliser une gyroroue qu’une trott ou qu’un vélo.
    J’espère que ces quelques infos vous seront utiles, pour toute question n’hésitez pas à me contacter

    • Bonjour,

      Merci pour ces informations additionnelles, cependant, elles ne semblent pas très objectives et semblent nettement orientées vers la promotion des Gyroroues. Je donne fort à parier que vous faites partie d’une société vendant ce type de produits … Il aurait été bien et honnête de ne pas le cacher.

      Bonne journée à vous,

      Flo

    Laisser un commentaire